enobosarm


Cours de conversation ouverte à l’école « Bahia » – Maré

L’école Bahia héberge une autre école, appelée « Escola Quatro Centenario » qui a été en partie détruite. Chacune des deux écoles accueille 1000 à 1200 élèves, conserve ses professeurs, occupe une partie de chaque étage mais est séparée de l’autre par des paravents.
Toutes les fenêtres ont des barreaux car les vols sont nombreux.
Il y a 20 classes où les élèves sont répartis suivant leur âge puisqu’ils sont accueillis de 7 ans à 18 ans. Nous visitons quelques salles : une salle qui servira trois fois par jour à animer une radio de quartier mais qui à ce jour n’a pas encore commencé et sert de salle de cours ; une salle de lecture, une salle pluridisciplinaire, plutôt réservée à la danse, au théâtre et à la tenue de réunions.

Nous assistons à un cours de « conversation ouverte » : 22 élèves répartis en petits groupes de 4 ou 5 lisent d’abord des histoires sur le thème du machisme. Puis ils montent sur scène pour s’exprimer sur cette question sous forme d’histoires, avec une mise en évidence d’agressions, d’insultes, de provocations, de violences d’hommes à l’égard des femmes.
Dans la société, le machisme apparaît dans des comportements tels qu’une femme doit rester fidèle à son mari, sinon c’est une atteinte à son honneur, elle doit rester à la maison et
doit faire des enfants, l’homme est jugé à sa capacité de faire des enfants…
Le professeur et la coordinatrice précisent que ce sont souvent, à l’école, les filles qui se battent entre elles à cause des garçons.

Zineb


Laissez un commentaire

(requis)

(requis)

Formatting Your Comment

The following XHTML tags are available for use:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

URLs are automatically converted to hyperlinks.