5kits


Cours de français adultes et enfants à Redes

Une classe d’adultes et un professeur de français, charmante, prénommée Jordélia. Nous arrivons. Deux élèves sont déjà là, puis deux autres, un peu en retard. L’une d’elle paraît être encore une enfant. Tout en la regardant je la compare à Samia ; elle est habillée façon mode ! On se présente. Les femmes sont souriantes alors que l’homme semble timide. Comme toutes les femmes du quartier, elles sont très légèrement vêtues, mais l’une d’elle tire pudiquement sur sa jupe en un geste enfantin.

La leçon porte sur les chiffres et les nombres. Les élèves viennent tour à tour inscrire au tableau leur année de naissance : la plus jeune est de 1992 tandis que celle que je regardais depuis le départ est de 1989. Je pense alors au contraste entre leur vie et celle vécue par les femmes en France. L’homme est de 1984 et la dernière inscrit 1978. J’apprendrai qu’elle est mère de trois enfants. C’est elle qui parle mieux le français.
À la question : « pourquoi veux-tu parler français ? », elle répond que « c’est la langue de la séduction » avec un air enfantin et son sourire plein de charme. À 15h elle s’éclipsera et reviendra avec sa fille aussi jolie que sa maman. La plus jeune dit vouloir quitter le Brésil, qu’elle aime Paris et qu’elle adore le rap français.
Arrive la leçon ayant pour support carte postale et affiche. Il s’agit de choisir des personnages qu’ils considèrent comme représentatifs ou qu’ils apprécient : un chanteur, Gainsbourg ; un acteur, Delon ; un personnage historique, Napoléon ; un footballeur, Platini. Nous leur disons alors que Zidane c’est mieux ! Comme tableau, ils citent « Le radeau de la Méduse ». Puis nous échangeons, questions, réponses, uniquement en français.
Nous finissons le cours trop tôt à mon goût. Cette rencontre avec de jeunes adultes m’aura apporté énormément de bien-être et d’espoir. Ces êtres qui vivent au quotidien la violence et la promiscuité, qui se projettent dans l’avenir avec autant d’énergie nous donnent une leçon d’humilité.
Fatiha

Le cours de français pour les enfants réunit un groupe de six enfants dont seuls trois sont présents ce jour-là. Ce sont des enfants dont les parents souhaitent qu’ils apprennent le français. Malgré leur timidité devant notre groupe, à la question posée par le professeur « qu’aimez-vous de la France ? », ils répondent : « le chocolat, la tour Eiffel, le bateau-mouche… » et ce qu’ils détestent de leur vie, avec un visage fermé, échangeant entre eux des regards tristes, ils répondent « la violence ». Il est évident que pour eux la violence est le problème le plus important.
Zineb


Comments

  1. Quote

    Une bonne initiative de donner des cours pour adultes, beaucoup sont très motivés pour apprendre.

Laissez un commentaire

(requis)

(requis)

Formatting Your Comment

The following XHTML tags are available for use:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

URLs are automatically converted to hyperlinks.